Aller au contenu principal

Bilan Fissure éruptive de l’Holuhraun (Bárðarbunga)

17 septembre 2015

Iceland Volcano Flight with Two DJI Inspire 1 quadcopters from Eric Cheng on Vimeo.

Une éruption qui aura duré 6 mois, conséquente même si elle est est resté très inférieur à celle du Laki (27 km de longueur, 115 cratères et 14 km³, durée 8 mois). Officiellement elle a pris fin le 27 février 2015 après avoir débuté le 29 Août 2014, même si on mesure encore régulièrement des libérations de SO2, entre 2 ppm et 40 ppm  depuis la fin de l’éruption. L’éruption en Holuhraun est terminé, mais il y a encore des émissions de gaz à partir du champ de lave, peut on lire sur le site: http://en.vedur.is/earthquakes-and-volcanism/articles/nr/3122 / On peut même découvrir sur http://www.icelandreview.com/news/2015/09/14/bardarbunga-volcano-might-erupt-again /ou sur http://www.earth-of-fire.com/ qu’une autre éruption serait en préparation, avec une accumulation de magma: « Páll Einarsson professeur de géophysique à l’Université d’Islande, croit en une possible éruption prochaine dans le Bárðarbunga lui-même … à moins qu’elle ne touche le volcan Hamarinn, connecté de façon confuse avec le Bárðarbunga, et sous lequel une séquence sismique a démarré le 11 septembre par un petit séisme à une profondeur de 22,5 km, suivi de petits séismes plus superficiels. La dernière activité de l’Hamarinn remonte à juillet 2011, marqué par une débâcle glaciaire. Le 11 septembre, un essaim sismique est rapporté sous le volcan Tungafellsjökull suggérant une injection magmatique dans un dyke. »

Le bilan est donc celui-ci:

Une éruption 10 fois inférieur au Laki aux conséquences désastreuses à l’époque (période post révolutionnaire), il y a eu plusieurs dizaines de milliers de morts en Europe, les conséquences direct du nuage sulfurés qui enveloppait une partie du continent l’été suivant (début d’éruption le 08 juin 1783) et sur le refroidissement qui s’en suivi, qui aura un impact catastrophique sur les récoltes et ce pendant plusieurs années.

11 millions de tonnes de dioxyde de souffre SO2 (contre 122 millions de tonnes pour le Laki en 1783)

65,5 millions de tonnes de dioxyde de carbone CO2

110.000 tonnes de chlorure d’hydrogène

1,4 km³ de lave s’étendant sur 85 km² (contre 14 km³ pour le Laki)

http://en.vedur.is/media/jar/myndsafn/full/Holuhrauns-jadar_loka.jpg

14 mètres d’épaisseur de lave pour un maximum de 40 mètres

10 à 12 cratères ? chiffres à vérifier (contre 115 cratères pour le Laki)

Le cratère principale s’élevant à plus de 75 mètres (celui de la vidéo)

62 mètres d’affaissement pour la caldeira

Ci dessous un comparatif entre les coulées du Laki, Eldgjà et de l’Holuhraun (après 3 mois)

Source: http://en.vedur.is/earthquakes-and-volcanism/articles/nr/3055#historic

Eldgja-Laki-Nornahraun_comparison

Publicités

From → CLIMAT

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Aphadolie

News Worldwide

La plume de la passion par Ihsane Farahate

LE blog féminin orienté santé, bien-être, beauté, féminisme, environnement et protection des animaux.

Blog Archipel des Sciences

Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle de la Guadeloupe

tanguiss

DEMAIN C'EST MAINTENENT...

Humeurs Numeriques

Qui suit un autre, il ne suit rien : Il ne trouve rien : voire il ne cherche rien. (Montaigne)

%d blogueurs aiment cette page :