Aller au contenu principal

Supercordes

4 avril 2015

L’univers existe depuis toujours. Il est pratiquement vide, en expansion accélérée et les forces fondamentales sont faibles. Progressivement elles s’intensifient et la matière s’agrége. Certains agrégats s’effondrent sur eux-mêmes et forment des trous noirs. Voici ce qui pourrait le mieux définir cette théorie unificatrice entre la relativité et la mécanique quantique. Comme je termine en ce moment le livre de Léonard Susskind sur le Paysage cosmique, je me suis un peu plus penché sur cette question pas très éloigné de mes penseurs préférés que sont Giordano Bruno (De l’infini,de l’Univers et des Mondes) et Auguste Blanqui (L’éternité par les astres). Au coeur de cette théorie, l’énergie du vide reste et semble devenir indispensable pour comprendre les Univers dans lesquels nous vivons, mais demeure bien trop complexe a expliqué pour que je me lance dans une tentative de vulgarisation. La théorie des cordes prend corps dans un espace à dix dimensions spatiales dont la combinaison peut prendre diverses topologies, toutes les topologies ne sont pas équivalentes. A chaque topologie correspond une énergie qui, en l’absence de matière et de champ de force, est la fameuse énergie du vide. Chaque ajustement correspond à une baisse de l’énergie telle une bille qui dévalerait les flancs d’un paysage vallonné jusqu’à une vallée de la plus basse énergie possible. Notre Univers occuperait une telle vallée. L’expansion serait le résultat d’une dilatation des trois dimensions pour s’approcher de l’énergie minimale car, comme la topologie semble fixée – la valeur des champs [des forces fondamentales] reste figée – la seule option qui reste à notre Univers est d’entrer en expansion, infinie semble-t-il car son énergie du vide serait légèrement positive et s’opposerait à une contraction due à la gravité. Au sein du trou noir la matière se contracte, se compacte jusqu’à la dimension limite de la théorie des cordes. La matière rebondit sur cette limite et entre en expansion accélérée. Survient une décélération brutale de l’expansion et c’est le big bang. Dans ce scénario le dilaton (champ scalaire) a initialement une valeur de champ faible puis elle s’intensifie jusqu’au big bang. Ce dernier est le résultat de la transition brutale entre accélération et décélération – ‘l’équivalent’ de l’énergie émise lors d’un freinage. Dans le modèle standard le big bang est l’acte créateur de l’Univers et, l’expansion accélérée – phase déterminante pour expliquer le rayonnement de fond cosmique – intervient nécessairement après. Si ce scénario est correct, pourquoi ne voyons-nous pas des trous noirs exploser en univers sous nos yeux ébahis ?Le mur de la vitesse lumière et l’horizon du trou noir. Au sein du trou noir, des photons sont émis par notre hypothétique univers mais, ils ne peuvent s’échapper du trou noir. En raison de la relativité, la distance qui leur reste à parcourir pour atteindre l’horizon du trou noir est de plus en plus grande. Autrement dit, l’espace de cet univers grandit à l’intérieur du trou noir ! Paradoxe, non, relativité de l’espace-temps. Il est vertigineux de penser qu’au sein d’un trou noir, disons d’un mètre de diamètre, puisse exister un univers analogue au notre, plus de 20 milliards d’année-lumière de diamètre ! Ainsi, selon ce scénario, notre univers serait une ‘bulle’ à l’intérieur d’une autre ‘bulle’, elle-même à l’intérieur d’une autre bulle… De plus, plusieurs univers ‘bulle’ pourraient coexister au sein d’une ‘bulle’ plus grande. C’est le multivers. Pour moi il s’agirait de transitions dans ce paysage cosmique ou tout est question de déséquilibre qui permettrait à l’énergie du vide soit de générer des quantités de matière positivement ou bien négativement, au final une vibration éternelle, qui donne naissance à des Univers depuis toujours. L’éternité de la création de matière est devenu une réalité en physique.  Pas trouvé d’illustration digne de ce nom pour représenter l’article, d’ailleurs des Univers sans qu’il y est la moindre possibilité d’éclosion de vie existe également comme on peut le voir ci-dessous. Un autre complément dans la nouvelle pensée cosmologique serait que des Univers de matière coexiste avec des Univers d’informations (virtuel).

3e40ef7e02_univers_multiple_max_tegmark

From → PHYSIQUE

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Aphadolie

News Worldwide

La plume de la passion par Ihsane Farahate

LE blog féminin orienté santé, bien-être, beauté, féminisme, environnement et protection des animaux.

Blog Archipel des Sciences

Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle de la Guadeloupe

tanguiss

DEMAIN C'EST MAINTENENT...

Humeurs Numeriques

Qui suit un autre, il ne suit rien : Il ne trouve rien : voire il ne cherche rien. (Montaigne)

%d blogueurs aiment cette page :