Aller au contenu principal

Rayonnement cosmique

1 novembre 2010

Je vais essayer en un post de faire l’état des lieux des nos connaissances sur le rayonnement cosmique en commencant par une définition brève mais efficace puis en parlant de son influence  de plus en plus supposer sur le climat: La composante permanente du rayonnement cosmique puise son origine dans la galaxie. Elle est constituée de particules très énergétiques éjectées par les gigantesques explosions de supernovæ, étoiles massives parvenues en fin de vie. Ce rayonnement cosmique est formé de particules qui se déplacent à une vitesse proche de celle de la lumière. Il est constitué de deux composantes, l’une permanente, d’origine galactique, l’autre plus sporadique, liée à l’activité du soleil. Le rayonnement cosmique galactique est isotrope, c’est à dire qu’il est le même dans toutes les directions. Par conséquent, toute la surface de la Terre y est exposé en permanence. Pour ce qui est de la composante climatique du sujet, il  faut parler des travaux de trois physiciens Danois dont Henrik Svenmark est le représentant le plus populaire. il a formulé l’hypothèse que le soleil possède un effet indirect important sur le climat, à travers la modulation du rayonnement cosmique d’origine galactique et de ses conséquences sur la nébulosité de basse couche. « Quand ces particules cosmiques entrent dans l’atmosphère elles attireraient les molécules d’air et donc faciliteraient la condensation de la vapeur d’eau de l’atmosphère sous forme de nuages d’après ces chercheurs. les nuages refroidissent la Terre en absorbant et réfléchissant une certaine quantité des radiations solaires. Donc l’albédo de la Terre est plus fort lors du minimum du cycle solaire que lors du maximum. »(commentaires du site la.climatologie). De plus en plus d’expérience confirme l’hypothèse d’Henrik Svenmark et notament celle du CERN. Voir sur le site en cliquant sur le lien: http://public.web.cern.ch/public/fr/Research/CLOUD-fr.html . Bref comme on est rentré dans un minimum solaire pour une durée indéterminé, on a pas fini d’être bombardé de rayons cosmiques pour les quelques décénies à venir.

Publicités

From → CLIMAT

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Blog Archipel des Sciences

Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle de la Guadeloupe

tanguiss

DEMAIN C'EST MAINTENENT...

Humeurs Numeriques

Qui suit un autre, il ne suit rien : Il ne trouve rien : voire il ne cherche rien. (Montaigne)

%d blogueurs aiment cette page :