Une nouvelle étude annonce que le réchauffement du climat s’amplifiera
 
Au moment où le sommet de Copenhague s’achève par une immense déception, la nouvelle n’est pas rassurante : le réchauffement climatique à long terme, dû à l’augmentation des concentrations de gaz à effet de serre, pourrait être plus élevé que prévu, selon une nouvelle étude sur les climats du passé effectuée par des chercheurs d’universités américaines et chinoises confirmant des données récentes. Dans une étude publiée le 6 décembre sur le climat au Pliocène moyen, voici 3 millions d’années, une équipe de scientifiques réunie autour de Daniel Lunt (université de Bristol, Grande-Bretagne), concluait que les températures étaient alors de 3 à 5 degrés plus chaudes qu’aujourd’hui, alors que l’atmosphère contenait guère plus de CO2 que maintenant. Des géologues des universités de Yale (Etats-Unis) et de Hong-Kong et leurs collèges océanologues de l’université de Californie arrivent à des conclusions similaires dans une nouvelle étude publiée hier en ligne par la revue scientifique Nature Geoscience.
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s